Out of Africa, de Sydney Pollack

237168031d88451c78fd8d6d6378c0b2

 

J’avais une ferme en Afrique…

Ce film est résolument un de mes films cultes, que je revois toujours avec le plus grand bonheur. Vous allez dire que c’est souvent que je vous dit « c’est un de mes films cultes », et de fait, j’en ai beaucoup, et d’un (ce qui est bien : ça permet de varier), et de deux, il se trouve que j’ai effectivement tendance, ici, à vous parler essentiellement des films que je connaîtrai probablement par coeur lorsque je serai vieille…

Après une déception amoureuse, la jeune Karen Dinesen, une jeune aristocrate danoise décide de se marier avec le frère de l’amant qui l’a abandonnée, et part vivre au Kenya, alors colonie britannique, avec son nouvel époux. Devenue baronne Von Blixen, elle est vite délaissée par un mari volage, elle éprouve rapidement un amour profond pour l’Afrique et ses habitants. Et pour l’aventurier Denys Finch Hatton, un homme épris de liberté.

Je crois que je pourrais voir mille fois la scène où Robert Redford lave les cheveux de Meryl Streep au milieu de la savane, je ne m’en lasserai pas : je crois que c’est l’une des plus érotiques, parce qu’éminemment suggestive, de toute l’histoire du cinéma (avec la partie d’échec de L’Affaire Thomas Crown). Peut-être d’ailleurs le fait que je ne suis pas une grande amatrice de Meryl Streep vient-il de là : je suis juste jalouse. Parce qu’il faut bien le dire : Robert Redford, dans ce film, est l’incarnation du mâle à l’état brut : fier, courageux, mais farouche et indépendant comme les lions qu’il chasse. Quant à Karen, il y a là un grand personnage féminin, libre, généreuse, et indépendante, mais finalement pas tant que ça. Et puis, bien sûr, il y à l’Afrique, véritable personnage, qui fait et défait les destinées, et suscite un amour aussi fort que celui qu’on peut ressentir pour un être humain. Les paysages du film sont absolument magnifiques, et donnent presque envie à la citadine que je suis de grands espaces sauvages.

Out of Africa
Sidney POLLACK
Etats-Unis, 1985

22 commentaires

  1. Emma dit :

    Il est passé à la télévision la semaine passée et cela m’a donné l’idée d’ajouter le DVD à la liste des cadeaux possibles pour l’anniversaire de ma mère.
    C’est un film dont j’ai toujours entendu parler en bien (ah ! la scène du lavage de cheveux ^^) et ton billet me confirme son intérêt.
    Adjugé !

    PS : j’ai acheté le « Vanity Fair », sans regrets.

    J’aime

  2. clara dit :

    Un beau film, oui !

    J’aime

    1. L'Irreguliere dit :

      C’est toujours un plaisir de le revoir !

      J’aime

  3. Parisianne dit :

    Bonjour,
    Sur ce culte là, je te rejoins ! Quant à la scène dont tu parles, effectivement, une belle sensualité s’en dégage.
    Film culte mais aussi musique culte, je crois que ce doit être le CD que j’ai le plus écouté et que j’écoute encore régulièrement quand j’ai besoin de m’évader un peu !

    Bonne journée
    Anne

    J’aime

    1. L'Irreguliere dit :

      Bonne journée !

      J’aime

  4. hollygoli dit :

    Un de mes préférés car j’adore Meryl Streep. Après je craque pour Robert Redford certes mais je le trouve encore plus beau dans « L’homme qui murmurait à l’oreille des chevaux ».

    J’aime

    1. L'Irreguliere dit :

      c’est vrai…

      J’aime

  5. Tout pareil ! n;-)
    Je l’ai encore regardé, avec un plaisir toujours renouvelé…

    J’aime

    1. L'Irreguliere dit :

      Ah oui, ça fait du bien !

      J’aime

  6. mangolila dit :

    Un de mes films cultes aussi ! Je me mords les doigts de savoir que j’ai loupé sa retransmission à la télé récemment! Je vais acheter le DVD.

    J’aime

    1. L'Irreguliere dit :

      rhhha, il faut toujours regarder le programme télé !

      J’aime

  7. Il est repassé ?! Zut ! Définitivement culte pour moi aussi … Avec le temps de l’innocence de Scorcese, adapté d’une roman d’Edith Wharton … Cela donne envie de revoir très vite ces deux films !

    J’aime

  8. Marianne Levy dit :

    Bon, c’est toujours une bonne chose de mettre des mots sur sa jalousie… Le truc, c’est qu’elles sont nombreuses dans ce cas (je ne sais pas si je parle de moi à la troisième personne, là…) Jolie critique, merci !

    J’aime

    1. L'Irreguliere dit :

      Merci à toi…

      J’aime

  9. valou dit :

    il faut que je le revois ce film, mon papa me l’a enregistré comme je ne pouvais pas le regarder, ce n’est qu’une question de temps donc. as-tu lu le roman de Karen Blixen ?

    J’aime

    1. L'Irreguliere dit :

      Non, j’ai peur du coup de ne pas y retrouver la magie du film…

      J’aime

  10. Guy dit :

    le blu ray est magnifique …ce film fait parti de mes films cultes à côté de Maria’s lovers ( dans lequel j’éssuie une larme en écoutant la partition chuuut ) ,On golden pond avec H.Fonda , Nobody’s Fool avec P.Newman et encore quelques dizaines d’autres .
    ahhh le cinéma c’est magique ?

    J’aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.