Elle se fait des films

Eternal Sunshine of the Spotless Mind de Michel Gondry

2965957555_1_5_qqfkodvt

 

You can erase someone from your mind. Getting them out of your heart is another story

Avant de peut-être si je suis décidée aller voir L’Écume des jours, j’avais envie de me replonger dans ce qui est pour moi un film culte qui me nourrit à chaque fois différemment selon les aléas de mon existence (qui en compte beaucoup). La première fois que je l’ai vu c’était en 2005, lorsqu’il est sorti donc, avec une de mes amies. Après le film, je flottais sur un nuage de bonheur tant l’histoire m’avait émerveillée et conquise ; mon amie, elle, était moins enthousiaste, si je me souviens-bien. Toujours est-il que ce film est entré dans mon panthéon personnel (combien on apprendrait sur les gens en connaissant leur panthéon personnel !) et que j’ai bien dû le voir une dizaine de fois en même pas dix ans, ce qui vous me l’accorderez est beaucoup. Mais quand on aime on ne compte pas, en plus d’avoir toujours vingt ans.

Joel est effondré quand il découvre que son ex, Clémentine, a effacé de sa mémoire leur relation tumultueuse. Désespéré, il prend contact avec l’inventeur du procédé, le Dr Howard Mierzwiak, pour subir le même traitement. Mais tandis que ses souvenirs s’évanouissent, Joel se rend soudain compte qu’il aime toujours Clémentine et il lutte de toutes ses forces pour la garder présente quelque part dans sa mémoire…

Evidemment, la question centrale du film est métaphysique : et si j’avais la possibilité d’effacer de ma mémoire certains souvenirs, le ferais-je ? Bien sûr, ce serait plus confortable, mais j’y perdrais aussi une part de ce que je suis et qui s’est construite par certaines histoires qu’en un sens je voudrais pouvoir oublier car leur souvenir me fait mal encore aujourd’hui, malgré tout, mais qui sont tout de même une part de moi-même, qu’en plus j’ai la chance de pouvoir sublimer par l’écriture. Et puis, me revient toujours à l’esprit cette phrase finalement très juste de Marc Lévy (qui l’a peut-être piquée à quelqu’un car il me semble qu’elle ne date pas d’hier, mais je n’arrive pas à retrouver) (en même temps, Lévy est très doué pour les aphorismes) : Perdre quelqu’un qu’on a aimé est terrible, mais le pire serait de ne pas l’avoir rencontré. Toujours est-il que chaque fois que je vois ce film, je réfléchis à la question, et je dois dire que c’est souvent assez curieux.

Et puis, bien sûr, il y a cette histoire d’amour qui n’en finit pas, et c’est un film extraordinairement positif et optimiste, car Joel et Clem, qui ne se souviennent plus l’un de l’autre, se rencontrent à nouveau et tombent amoureux à nouveau. Et prennent le risque d’être à nouveau ensemble.

Enfin, c’est Gondry, d’une poésie rare, chaque plan est une trouvaille d’une magie rare, c’est d’une esthétique époustouflante, la bande son est parfaite, la photographie impeccable, bref : un chef d’oeuvre !

Eternal Sunshine of the spotless mind
Michel GONDRY
Etats-Unis, 2005

12 comments on “Eternal Sunshine of the Spotless Mind de Michel Gondry

  1. Un film très très spécial et que j’ai beaucoup, beaucoup aimé moi aussi !! D’ailleurs, tu me donnes envie de le revoir…

    J'aime

  2. (une dizaine de fois en dix ans en effet c’est pas mal ;0)

    J'aime

  3. Ah j’adore ce film aussi, et il est devenu un des 4/5 que je préfère oui aussi !

    J'aime

  4. Comme j’aime ce film…

    J'aime

  5. valmleslivres

    J’aime beaucoup. Par contre, je l’ai regardé une fois en fin d’année avec une classe et certains étaient totalement perdus.

    J'aime

  6. c’est un superbe film, j’adore, ça me rappelle une époque de ma vie.
    merci 😉

    J'aime

  7. Ping : La science des rêves, de Michel Gondry | Cultur'elle

  8. Ping : The Discovery, de Charlie McDowell | Cultur'elle

Un petit mot ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :