Ce qui nous lie de Samantha Bailly

8688196375_11ea274338_o

 

J’ignore ce qu’il adviendra de ma mission dans tout cela. Ma quête de vérité. Ma manie de piéger les hommes pour les dénoncer plus tard. J’imagine qu’il faut accepter le changement. Savoir se laisser porter. Ne pas calculer.

Vous connaissez mon goût prononcé pour les histoires d’amour fantastico-ésotériques. Aussi, cela faisait un petit moment que j’avais repéré ce roman.

Depuis la mort de sa grand-mère, Alice a un don : elle peut voir, sous la forme de fils lumineux, les liens qui s’établissent entre les individus. Après avoir passé une année à mettre à profit ce pouvoir en traquant les hommes infidèles et en brisant leur couple, dans un souci de vérité dû à son expérience personnelle, elle réintègre le monde du travail et, dans le cabinet de recrutement qui l’a engagée, se retrouve sous la direction de Raphaël, qui n’est pas sans la troubler, car elle ne parvient pas à percevoir ses liens.

Ce roman a constitué pour moi un agréable moment de détente. L’idée de départ, assez originale, plonge le lecteur dans les abîmes insondables du questionnement métaphysique : quels liens verrait Alice si elle me rencontrait ? Je ne vous cache pas que je me suis dit que ce don me serait beaucoup plus utile que celui de voir les auras (remarquez que je l’ai du reste perdu, ce don, en plus) et ce pour les mêmes raisons qu’Alice (qui, entre autres coïncidences très troublantes, porte le même prénom que l’héroïne de mon roman, qui rencontre aussi un Raphaël). Le talent d’écriture est là, la construction narrative est ingénieuse et parfaitement maîtrisée, et ce roman, à la fois léger et profond, est porteur d’un assez beau message.

Néanmoins, j’ai quelques réserves, car je suis au final restée sur ma faim : j’ai trouvé d’abord qu’il était un peu dommage de botter en touche certaines questions et certaines pistes qui me semblaient assez fondamentales. Et surtout, la fin ne m’a pas convaincue : l’auteur a fait un choix, respectable et finalement courageux quand on écrit une romance. Mais c’est bien là le problème : il m’a semblé que du coup, ce choix n’était pas totalement cohérent avec l’ensemble du roman et de l’intrigue. Maintenant, je pense que c’est une réserve qui est assez personnelle.

Donc en conclusion : ce roman est plutôt agréable à lire, et assez encourageant pour la suite de la carrière de Samantha Bailly.

Ce qui nous lie
Samantha BAILLY
Bragelonne/Milady, 2013

11 réponses sur « Ce qui nous lie de Samantha Bailly »

  1. Ping: Ce qui nous lie | Pearltrees

Un petit mot ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.