My february 2013

En mots…

Paris, merveilleuse manière de commencer ce mois. Prendre le petit déjeuner chez Starbucks, visiter une belle exposition, baguenauder dans les rues, sous la pluie, avoir à peine besoin d’un plan pour savoir où je vais tant maintenant je me sens comme chez moi, pouvoir, parfois, indiquer leur chemin aux passants. Rencontrer deux auteurs, baptême du feu de l‘interview dont je suis assez satisfaite. Etre présentée comme « journaliste web ». Me dire que ça sonne bien, et que j’aimerais vraiment que ce soit mon métier // Sentir néanmoins, au retour, un écartèlement entre d’un côté un boulot qui me permet de manger et de payer mon loyer mais m’ennuie de plus en plus profondément au point d’en devenir une véritable torture quotidienne, et une activité qui me passionne mais ne me rapporte pas un euro. Me demander si j’arriverai un jour à trouver une solution // Une soirée crêpes devant The Voice. Pour une fois, réussir les dites crêpes // Un dimanche en demi-teinte. Peu de motivation. Dimanche soir fast food et film triste pour faire passer le blues // Une journée épuisante mais très enrichissante // Une espèce de malédiction dont je me passerais bien qui pèse sur la finalisation de mon manuscrit // Croiser des personnes de mauvaise foi dont je me serais bien passée également (mais me rendre compte en relisant cette phrase à la fin du mois que je ne sais plus du tout de qui je parlais, donc ce n’est pas grave) //Enfin les vacances // Un week-end extrêmement positif pour mon ego et parfois ça fait du bien : des messages sympathiques de personnes célèbres (ou pas), plein de nouveaux followers et non des moindres sur twitter, un échange de messages amusant, un entretien enrichissant, une proposition honnête mais intéressante, peut-être un nouveau projet… bref, avoir un peu l’impression que les choses partent dans le bon sens et que je vais finir par m’en sortir// Un dimanche soir sans lundi matin, tout ce que j’aime. Un bon film, pas de blues du dimanche soir, le pied //Le lundi au soleil, sur la route. Personne, conduire tranquillement, profiter du pare-brise panoramique, du bon son dans les oreilles // Quelques jours à la campagne // Voir les gens que j’aime. Une journée avec ma grand-mère à faire les magasins, une soirée entre amis, un restaurant gastronomique en famille // Retour sous la neige et l’autoroute encore déserte, un petit peu comme dans un film // Terminer le mois comme il avait commencé histoire de boucler la boucle : Paris. De belles rencontres, de jolies choses. Arpenter le boulevard Saint-Germain comme ça ne m’était pas arrivé depuis longtemps, dans un froid polaire. M’offrir une bougie Diptyque senteur Tubéreuse, un petit luxe mais tellement agréable. // Recevoir mon accréditation pour le salon du livre // Trouver dans ma boîte aux lettres un roman qui me tient à coeur // Épuisée, mais satisfaite

Moi, après mois - Au milieu des livres...

Sur une idée de Moka

En images…

Fevrier13

9 réponses sur « My february 2013 »

  1. Moka

    Mon séjour parisien m’a aussi épuisée tout en étant fabuleux !
    Un joli mois, malgré les questionnements plus complexes sur une potentielle reconversion.
    Bises

    J'aime

  2. lucie38

    j’aime ton bilan. Tes questionnements. Je me sens parfois tiraillée aussi ainsi même si mon métier me plaît…accréditée pour le salon bein dis donc !! moi je vais acheter ma place ;-). On peut s’y croiser donc ! chouette !

    J'aime

Un petit mot ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.