Bloc notes

Les médiatiques

Affiche Médiatiques

 

J’avais vaguement abordé le sujet il y a quelques semaines, et le temps est venu aujourd’hui de vous parler plus précisément d’un projet qui m’a pas mal occupée ces derniers temps : le festival des Médiatiques dont la deuxième édition se déroulera du 4 au 11 février au lycée Voltaire d’Orléans et dans quelques lieux publics dont nous sommes partenaires.

Le propos de ce festival est de chercher à comprendre la construction de l’information par les médias et de mettre en relation les pratiques journalistiques avec les représentations que les médias nous donnent à voir du monde. Le thème retenu cette année est « Visible/Invisible. Représentations médiatiques de la société française contemporaine ». Il s’agira donc d’interroger, à l’aide de spécialistes venant de disciplines diverses (sociologie, philosophie, histoire) et de journalistes comment sont représentées dans les médias les différentes composantes de la société.

Pour ma part, j’ai travaillé sur la journée thématique consacrée aux représentations des femmes dans les médias, et j’animerai la rencontre-conférence de la matinée du 6 février, qui portera sur les représentations médiatiques de la beauté féminine.

Nous espérons accueillir un large public, car notre but n’est pas seulement d’intéresser les élèves du lycée, mais l’ensemble des orléanais. Donc, si vous êtes dans le coin, n’hésitez pas à venir faire un tour à l’une ou l’autre des recontres prévues, dont voici le programme :

Programme

12 comments on “Les médiatiques

  1. Dommage que je ne sois pas dans la région, la conférence que tu animes m’aurait, je pense, beaucoup intéressée… Tu nous en feras un petit topo par ici ?
    Bises 🙂

    J'aime

  2. Ah ! Moi, j’irais bien à l’atelier sur « les minorités dans les médias français », parce que j’aimerais qu’on m’explique pourquoi on ne donne pratiquement jamais l’identité, le nom, de la plupart des délinquants multirécidivistes qui se font condamner (au point que le web en ricanne en les appelant des Vladimir — moi je dis des Innommables, c’est plus exact), alors même que les journaux s’emparent de l’affaire qui cause une certaine émotion, que ces données sont publiques, et que par ailleurs on nous abreuve d’informations non moins personnelles mais sur des personnes qui ne font que jouir pleinement de leurs droits (on sait ainsi que Depardieu est parti s’installer en Belgique — c’est la presse qui l’a indiqué, pas lui qui s’en est vanté —, ou que Cécilia Sarkozy n’a pas voté au second tour en 2007).

    La presse doit rapporter les faits. Dès lors qu’elle tente d’anticiper la réaction des lecteurs (électeurs ?) en procédant par omission plutôt qu’en instruisant complètement, elle devient propagande dégradée, dégradante, et empêche d’appréhender la réalité dans toute sa complexité.

    Il y a enfin une minorité dont on ne parle jamais dans les journaux, et qui n’a pas moyen de s’y exprimer si librement, c’est celle des journalistes qui ne sont pas de gauche. La dernière promotion de l’école de journalistes de Science-Po a, au cours, d’un test, voté pour Hollande à 100%. Un sondage au Figaro il y a quelques années donnait plus de 90% pour la candidate socialiste, et ils ont arrêté de le faire pour ne pas être embarrassés par la publication des résultats. On n’ose imaginer ce qu’il est en à l’AFP (155% pour Chavez ? En bourrant bien, c’est possible).

    J'aime

    • ttttssss, tu sais que je n’aime pas quand tu fais ton ronchon comme ça ^^

      J'aime

      • Ce n’est pas être particulièrement ronchon que de regretter chez les médias une incompétence qui va jusqu’à la propagande. Il y a dans la presse un détournement du sens des mots orwellien (activiste pour terroriste, jeune pour truand, etc.), et des omissions très pénibles pour qui veut s’informer honnêtement et considère la presse libre comme essentielle en démocratie. Et c’est pareil ailleurs dans d’autres pays développés, remarque.

        Bises.

        J'aime

  3. Comme ça m’aurait intéressé ! Sujet passionnante t toujours en mouvement ! je vous souhaite un grand succès !

    J'aime

  4. Merci pour la pub : je vois que vous avez été quelques-uns à proposer vos savoirs et savoir-faire pour cette 2e édition à laquelle je regrette de ne pas pouvoir participer (mmmenfin, je préfère quand même pouponner encore un peu). Je lirai aussi avec plaisir le compte-rendu de ta conférence !

    J'aime

  5. Ping : La presse dans tous ses états (j’erre) | Cultur'elle

  6. Ping : Représentations médiatiques de la beauté féminine | Cultur'elle

  7. Ping : La plus folle de nous deux, d’Hélène Risser | Cultur'elle

Un petit mot ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :