Elle lit des BD

Le Pont des arts

8384050264_365be8129b_o

Cet album est en quelque sorte la suite de Mes hommes de lettres  dont je vous parlais la semaine dernière.

Ici, c’est la question de l’art en général et de la relation des écrivains à la peinture en particulier qui est abordée : Diderot et l’invention de la critique avec les Salons, Delacroix qui étrille la peinture d’Ingres chez George Sand, Zola qui explique ses vues sur l’art à Cézanne (qui ne prend pas de notes, le coquin), l’inspiration proustienne, Balzace, Picasso et le Chef d’Oeuvre inconnu… 

Et c’est toujours aussi réussi, un véritable régal d’érudition et d’humour. On rit à chaque page, et on apprend des choses car sont abordés de vrais problèmes d’histoire des arts, des problèmes théoriques, des controverses, la question de la critique. Moins narratif et historique (il se concentre sur le XIXème), cet album est du coup plus réflexif et théorique, et rend les choses vivantes et accessibles, même s’il me semble que contrairement au premier, il nécessite quelques connaissances préalables pour être pleinement savouré.

Une vraie réussite donc, que je conseille sans modération aucune !

Le Pont des Arts
Catherine MEURISSE
Sarbacane, 2012

(11 commentaires)

Un petit mot ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s