Elle lit des romans

Je suis un écrivain japonais

8276883287_5eb96ed607_o

 

Et j’ai tout de suite pensé : c’est ce que je ferai plus tard. Je serai un lecteur. Sur mes rares photos d’adolescence, j’ai toujours un livre en main. Même celles où je suis en train de bavarder avec mes camarades de classe. Ceux que je croise sur mon chemin aujourd’hui me le rappellent. Il n’y avait, semble-t-il, pas moyen de communiquer avec moi. J’étais toujours plongé dans un livre. […] Ni le soleil, ni la lune, ni les filles, ne m’intéressaient alors. Seul le voyage que permet la lecture. Je n’étais jamais rassasié. Je rêvais qu’un jour, j’entrerais dans un livre pour ne plus jamais revenir. C’est ce qui m’est enfin arrivé avec Basho.

Lorsque l’autre jour Le Livre de Poche m’a contactée pour me proposer un partenariat, ils m’ont demandé de choisir dans une liste de cinq titres, parmi lesquels se trouvait ce roman, dont le résumé m’a fort intriguée. Je ne savais absolument rien de Dany Laferrière, et j’y suis donc allée à l’instinct…

Le narrateur est le plus rapide « titreur » d’Amérique. Il s’assoit, et hop, un titre lui vient. Le dernier en date : Je suis un écrivain japonais. Mais le tout n’est pas d’avoir un bon titre : il faut aussi écrire le livre, car les gens l’attendent. Son éditeur, bien sûr. Et les Japonais, qui s’agitent. Il faut dire qu’il y a de quoi s’étonner : un noir, à Montréal, qui se prend pour un écrivain japonais !

Que voilà un bien curieux petit roman, que j’ai envie de qualifier d’OLNI — Objet Littéraire Non Identifié. Le maître mot de Dany Laferrière semble être la désinvolture, et il se plaît à aller de-ci, de-là, au gré de ses pensées, sans réelle structure narrative, entraînant derrière lui un lecteur parfois un peu décontenancé. Le roman prend ainsi, parfois, un tour très étrange, sans autre cohérence que celle d’un flux de pensée qui passe d’un sujet à un autre, créant des sortes de bulles narratives étonnantes, comme l’aventure de Bjork et des peintres vaudou, ou bien des rivalités de pouvoir dans le groupe de Midori. Parfois, l’étrangeté des situations confine à l’absurde, notamment le harcèlement qu’il subit de la part de la communauté japonaise à propos de son livre, qu’il n’a, rappelons-le, toujours pas écrit. Mais un absurde drôle, car l’auteur ne manque pas d’humour. Et puis, à travers tout cela, une réflexion pas dénuée d’intérêt sur la littérature, avec un développement dès le départ sur l’importance des titres des livres, et bien sûr, dans tout le roman, cette question identitaire du nationalisme culturel : a-t-on le droit, alors que l’on est né en Haïti et qu’on vit à Montréal, de se dire écrivain japonais, simplement parce qu’on aime (qu’on est obsédé par) Bâsho ? J’avoue, je pense que je suis passée à côté de certaines choses, car je ne connais pas grand chose à la littérature japonaise. Mais ce n’est pas le plus important : j’ai passé un très bon moment, un peu en dehors du monde, avec ce roman bizarre…

Je suis un écrivain japonais

Dany LAFERRIERE

Grasset, 2008 (Livre de Poche, 2012)

10 comments on “Je suis un écrivain japonais

  1. Je n’aime pas cet auteur plus que cela (je ne me souviens même plus de ce que j’ai lu de lui dernièrement) (enfin je parle du dernier livre lu de lui). J’aime le cocasse, le décalé mais quand il y a une colonne vertébrale ! Je passe, et pour mon prochain partenariat avec le LDP, je saurai quoi éviter !;)

    J'aime

  2. J’ai lu plusieurs roman de Dany Laferrière, j’aime beaucoup sa plume et son univers. Je n’ai pas encore du celui-ci. Mon préféré : « le cri des oiseaux fous ».

    J'aime

  3. J’ai du mal avec cet auteur (qui s’avère être presque un voisin). Je n’ai pas aimé ce roman et ses élucubrations mais j’ai aimé « L’énigme du retour ».
    Pour le moment, on pourrait dire que je ne l’aime pas dans la fiction mais dans le témoignage.

    J'aime

  4. tentan!!!j’adore les olni!!!

    J'aime

  5. Tu as été aussi déroutée que moi, mais tu as aimé davantage. J’avoue que la narration décousue m’a assez vite lassée.

    J'aime

Un petit mot ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :