Elle lit des livres jeunesse

Night School : héritage

8244623010_217ebe2cfb_o

 

ATTENTION ! ACHTUNG ! WARNING ! SPOILERS SUR LE TOME 1 

Cela ne faisait que deux mois qu’Allie n’avait pas vu ses amis, mais elle avait l’impression que leur dernière rencontre remontait à une éternité. Tant de choses s’étaient passées durant son trimestre estival à Cimmeria. Elle avait aidé à sauver son lycée des flammes. Elle avait failli mourir. Elle avait découvert une étudiante assassinée au milieu de la pelouse.

Comme j’avais beaucoup apprécié le tome 1 de cette série qui en comportera 5, j’étais naturellement très curieuse de découvrir la suite !

Quelque temps après l’épouvantable bal d’été qui s’est achevé par le meurtre d’une étudiante et l’incendie de Cimméria, Allie rentre quelques temps chez ses parents. Mais elle est bien vite en danger : les hommes de Nathaniel veulent la kidnaper, et elle doit se réfugier chez unes de ses camarades, avant de revenir à Cimméria plus tôt que prévu. Là, elle retrouve Carter et Sylvain, avant d’être intégrée aux sessions de la Night School, version accélérée.

Pour être honnête, j’ai eu un petit peu de mal à me raccrocher à l’histoire : je ne savais plus trop qui était qui et ce qui s’était passé exactement (c’est le problème que j’ai toujours avec les histoires en plusieurs tomes). D’ailleurs, j’ai carrément confondu Carter et Sylvain pendant une bonne partie du roman, ce qui est tout de même ennuyeux, surtout sachant que je préfère Sylvain (mais ai-je raison ?). ce souci mis à part, je dois dire que j’aime vraiment beaucoup cette série, que je juge assez originale, attendu que nous ne sommes ni dans la dystopie, ni dans les nuages, mais bien dans le présent réel, ce qui ne laisse pas d’ailleurs d’être plutôt inquiétant, avec quelque chose assez proche des Arcanes du Chaos de Maxime Chattam. L’atmosphère est assez pesante (c’est un huis-clos, finalement), inquiétante voire angoissante, et heureusement, quelques pointes d’humour viennent parfois alléger les choses. Ce tome tient parfaitement ses promesses : on avance, les personnages grandissent et mûrissent, certains mystères sont éclairés, mais il reste suffisamment de zones d’ombre pour maintenir le suspens et avoir envie de découvrir la suite le plus tôt possible, pour avoir (peut-être) la réponse à la question : à qui faire confiance ? J’ai mon idée sur le traître (ça me paraît même assez évident en fait, mais peut-être trop justement), mais si ça se trouve, les bons ne sont pas ceux que l’on croit…

Night School : Héritage

C. J. Daugherty

Robert Laffont, R, 2012

0 comments on “Night School : héritage

Un petit mot ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :