Elle est une (vraie) fille Elle se promène

Van Cleef & Arpels aux Arts Décos

C’était inévitable : il fallait que je voie cette exposition. Parce que les bijoux et les pierres précieuses, c’est quand même un peu ma passion, et qu’à défaut de faire griller la carte bleue Place Vendôme, je ne pouvais laisser passer l’occasion de voir toutes ces merveilles de près. Pourtant, ce n’était pas gagné : lorsque je suis arrivée aux Arts Décos, il y avait une queue monstrueuse (jamais vue aux Arts Décos où je me rends tout de même fréquemment) et je me suis un peu inquiétée. Pas tant pour la queue puisqu’avec le Pass Enseignant je suis entrée tout de suite (enfin, en passant par la caisse vu que c’est une exposition invitée) que pour le monde : si c’était pour ne pas pouvoir approcher les vitrines, ça ne valait pas le coup. Mais ouf, tout le monde venait voir l’expo Star Wars, et j’ai pu baguenauder à peu près tranquille au milieu des parures.

Et j’ai pris mon pied, si je puis m’exprimer ainsi. L’exposition est à la fois très bien faite, claire et pédagogique, et d’une beauté à couper le souffle. Divisé en décennies, le parcours nous permet de voir l’évolution de l’art de la joaillerie de la création de la maison Van Cleef au début du XXème siècle, à nos jours (avec la tiare que portait Charlène de Monaco lors de son mariage). Certains bijoux sont exposés dans des vitrines assez classiques, mais d’autres, et c’est ce qui rend l’exposition féerique, ont pris place dans des tubes transparents formant des forêts et où ils sont comme en suspension. Un film nous permet de comprendre toutes les étapes de la fabrication d’un bijoux, du dessin au polissage en passant par le sertissage : de quoi ressortir de là informé et conscient du travail de longue haleine que demande une pièce. D’autres vitrines, grâce à plusieurs pièces « démontées », nous expliquent les dessous du « serti mystérieux » ou du fameux collier-bracelet modulable (qui est en fait une grosse fermeture éclair). Un raté malheureusement : la visite virtuelle des ateliers, qui ne fonctionnait visiblement pas.

Alors voilà, c’est beau de rêver (sous l’oeil attentif de vigiles) devant les parures d’Elizabeth Taylor, la réplique de la couronne de l’impératrice d’Iran ou la tiare de Charlène de Monaco, pièces issues de collections particulières ou des archives de la maison. De voir scintiller les diamants, rubis et émeraudes. En sortant, on a juste envie de courir Place Vendôme…

Goodies :

– Des cartes postales

– Le numéro spécial Beaux Arts éditions

– J’ai lorgné sur un livre-jeu du même type que A la Mode Impressionnistemais il était beaucoup plus petit et coûtait le double, donc j’ai estimé qu’il ne faut pas non plus prendre les clients pour des imbéciles et bravement résisté à la tentation.

(Par contre inutile de venir me cambrioler : les vrais bijoux sur la photo sont des répliques de joailliers, pas des vrais, je vous rappelle que je n’ai toujours pas réussi à mettre la main sur Jonathan Hart…)

Van Cleef & Arpels. L’Art de la haute joaillerie

Musée des Arts Décoratifs

Jusqu’au 10 février 2013

10 comments on “Van Cleef & Arpels aux Arts Décos

  1. Ah, le plaisir des yeux!! On reste dans l’éloge de la beauté depuis hier.

    J'aime

  2. Ca donne envie, je vais peut-être aller y faire un petit tour… Merci !

    J'aime

  3. superbe l’expo est très alléchante!

    J'aime

  4. Ce n’est pas demain la veille que je ferai mes courses place Vendôme, mais l’expo me tente bien…

    J'aime

  5. Curieusement, ça ne me fait pas du tout rêver…

    J'aime

Un petit mot ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :