Elle lit des romans

Sophie au Flore, de Sylvie Bourgeois

Sans titre

Ça c’est bien les mecs. Vous vous imaginez tout de suite avec des pouffes qui vous caressent le zizi. C’est sérieux la sexualité. Comme le disait Jolan Chang dans Le Tao de l’Art d’aimer, l’être humain est capable de faire l’amour plus souvent et de manière plus sensuelle que n’importe quel animal… Pourtant, il est souvent déçu après l’acte sexuel. Pourquoi ? Parce que la plupart des individus sont possesseurs d’un stradivarius dont ils n’ont jamais appris à jouer.

J’ai gagné ce roman grâce à un concours organisé au début de l’été par Noukette et les éditions Flammarion. Tout de suite, je me suis dit que Sophie allait beaucoup me plaire…

A quarante ans, Sophie décide de quitter Sylvain (qui est pourtant un homme formidable auquel elle est très attachée) et Annecy, pour Paris. En effet, elle a décidé qu’il était temps pour elle d’exister au lieu de seulement vivre, et de faire quelque chose de constructif de ses journées. Son (vague) projet ? Une émission pour apprendre aux gens à faire l’amour. Mais se jeter dans le vide et l’inconnu, ce n’est pas si facile. Heureusement, à Paris, il y a le Flore…

Le moins que l’on puisse dire, c’est que Sophie, c’est un sacré numéro. Drôle, totalement irréaliste, très chieuse, insolente, bavarde, elle a un avis sur tout, qu’elle n’hésite pas à donner même (et surtout) si on ne le lui demande pas, assénant souvent à son interlocuteur des aphorismes assez étonnants : « Ça ne me dérange pas de coûter cher à un homme. Sache que s’il investit en toi, il aura moins envie de te quitter ». Mais si elle est si attachante, c’est surtout qu’elle a un très bon fond, au final, et qu’elle est totalement craquante. Et d’ailleurs, elle attire les hommes comme des mouches. Bon, en vrai, elle attire surtout les drôles de zèbres constituant la faune du Flore (j’avoue que je ne suis pas peu fière de ma phrase, là). Cela donne au final un roman complètement fou, mignon et drôle, pas creux du tout car on sent en filigrane la veine satirique, et qui se laisse lire avec beaucoup de plaisir !

Sophie au Flore
Sylvie BOURGEOIS
Flammarion, 2012

Merci Noukette et Flammarion !

Lu aussi par Sophie et Avalon

 

1 comment on “Sophie au Flore, de Sylvie Bourgeois

  1. Ping : Sophie a les boules, de Sylvie Bourgeois | Cultur'elle

Un petit mot ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :