Les Autres, d’Alejandro Amenabar

50851433

Pour mon film du dimanche soir, j’ai eu envie de revoir cet excellent film fantastique d’Alejandro Amenabar, qui ne m’effraie plus bien sûr car à force de le voir l’effet de surprise ne joue plus, mais dans lequel je trouve toujours un plaisir immense.

En 1945, dans une immense demeure victorienne isolée sur l’île de Jersey, vit Grace, une jeune femme pieuse, et ses deux enfants, Anne et Nicholas, atteints d’un mal étrange qui fait qu’ils ne peuvent pas être exposés à la lumière du jour. Grace passe tout son temps à éduquer ses enfants, reclus dans ce manoir obscur, tous rideaux tirés. Suite à la mystérieuse disparition de ses domestiques, Grace poste une lettre pour passer une annonce dans le journal local et, un jour d’épais brouillard, trois personnes frappent à la porte du manoir. Mais des événements étranges surviennent dans la demeure…

Je crois que l’une des choses les plus mystérieuses dans ce film, hormis l’histoire elle-même, c’est Nicole Kidman. J’ai déjà dit combien je la trouvais fascinante. Mais là, elle parvient, dans ce film, à ce miracle absolu de jouer une bigote, habillée comme telle, jupes aux genoux et col roulés, et de dégager pourtant un sex-appeal renversant. A la Grace Kelly (d’ailleurs je pense que son prénom dans le film n’est pas dû au hasard…). De manière générale, l’esthétique du film, hypertravaillée (le chef opérateur doit être un génie, je ne vois pas d’autre solution), est un bonheur absolu, et je pense d’ailleurs qu’on en profite mieux lorsqu’on a déjà vu le film et qu’on sait où il nous mène (mais chut !). Par contre, si vous le voyez pour la première fois, attention à vos nerfs car en plus d’être beau, c’est un film particulièrement intelligent dans sa maîtrise des ressorts du fantastique.

Les Autres
Alejandro AMENABAR
2001

3 réponses sur « Les Autres, d’Alejandro Amenabar »

  1. Ping: Les film à regarder le soir d’Halloween | Cultur'elle

  2. Ping: Grâce, de Delphine Bertholon | Cultur'elle

  3. Ping: The haunting of Hill House, de Mike Flanagan : qui sont les fantômes ? – Cultur'elle

Un petit mot ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.