Ma nuit d’amour

Untitled

Pourtant, je n’ai pas peur. Dans ce tableau que je perçois mieux quand je rêve, il y a l’amour, et d’autres sensations qui m’agrandissent le ventre et le coeur, mais je ne sais pas ce que c’est. Quelque chose d’immense est là, à portée de main, sans que je puisse le toucher.

On sait combien j’aime l’écriture de Frédérique Deghelt, sa sensibilité et sa sensualité, sa manière touchante de dire le sentiment amoureux. Il était donc évident que ce petit texte, destiné aux adolescents, ne pouvait pas m’échapper bien longtemps, d’autant qu’il contient le mot « amour » dans le titre !

Une phrase, dans laquelle Jo a promis une nuit d’amour à la narratrice. Elle a 15 ans, presque 16, il en a 21 ans. Cette phrase, « Bientôt nous passerons toute la nuit ensemble, toi et moi, et nous ferons l’amour », tourne en boucle dans la tête de la jeune fille, et son imagination l’entraîne…

Ce petit texte aborde avec beaucoup de sensibilité un moment essentiel, celui de la première fois, qui fonctionne comme un rite de passage entre l’adolescence et l’âge adulte, le moment où une jeune fille devient femme. Malgré son jeune âge, je me suis sentie très proche de cette narratrice qui découvre l’amour en ce qu’il a en même temps de plus éblouissant et de plus douloureux, « une sensation douloureuse qui fait tellement de bien » (je précise qu’on parle bien de sentiment ici, malgré le sujet), comme une vague qui vous submerge. Elle m’a beaucoup rappelée une personne qui m’est très proche, moi en l’occurrence, par son côté artiste et intellectuel à l’imagination débordante ; elle arrive même à mettre des mots sur ce que je ressens souvent, « je suis dans le monde mais le monde n’est pas en moi » : le texte met ainsi en évidence le rôle essentiel de l’imagination dans l’amour, à tel point que notre narratrice arrive tout de même à réussir le tour de force de rêvasser amoureusement sur des formules algébriques. Et puis, autre défaut que nous avons en commun (et qui prouve bien que malgré tout je ne suis peut-être pas totalement sortie de l’adolescence), elle est entière, elle ne veut pas du médiocre, du tiède, elle veut l’amour absolu, ou rien : « Je suis née pour être une amoureuse, une aventurière, une conquérante de la chair. Je le sais, j’en suis sûre ». Et puis, vous l’aurez remarqué, je mets beaucoup plus de citations que d’habitude, et ce pour une raison très simple : Frédérique Deghelt analyse à la perfection les sentiments, son écriture est empreinte d’un lyrisme bouleversant, et j’avais envie de presque noter chaque phrase tant elle faisait écho en moi…

 Bref, un petit bijou de texte sur l’amour à mettre entre toutes les mains !

Ma nuit d’amour

Frédérique DEGHELT

Actes Sud Junior, 2011

logoamoureux saison2

 

Un petit mot ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.