Elle est une (vraie) fille Elle fait sa blogueuse mode

Où votre Irrégulière préférée réalise l’un de ses fantasmes et se transforme en blogueuse mode

(Sauf que votre Irrégulière préférée n’est pas équipée d’un reflex avec télécommande ni d’un photographe à domicile. Ceci dit, la photo au i.phone dans le miroir de la porte de la chambre, c’est un concept aussi…).

On le sait depuis Chanel, la petite robe noire est un des indispensables de la garde-robe féminine. Et pour tout vous avouer, j’en possède une bonne douzaine (oui, je suis compulsive, et je ne m’encombre jamais de demi-mesures). Plus une, celle que j’ai reçue hier, après l’avoir dénichée sur e-bay au tiers de son prix, et dont je suis profondément amoureuse. Oui, amoureuse, carrément, parce qu’elle est tout simplement parfaite, légère et vaporeuse, multi-facettes (on peut la porter ceinturée comme là sur la photo, mais sans ceinture à neuf mois de grossesse je pense qu’elle peut faire son effet, je vous dirai ça si un jour ça arrive, ce qui est plus qu’incertain, enfin bref). Très chic avec des escarpins, elle sera aussi très bien avec des collants et des bottes pour aller travailler. Et son tissu léger permet de la porter en toute saison. Une affaire, en somme.

Donc voilà, moi en blogueuse mode :

Je fais ma blogueuse mode !

Robe Tara Jarmon, achetée sur ebay

Ceinture ASOS (mais il y a longtemps)

Escarpins Giorgia Rose

Parfum : Rush de Gucci (oui,  je sais, la photo n’est pas olfactive….)

Le reste : made by papa et maman ♥

ceux qui ont l’oeil aiguisé remarqueront que mon obsession des coeurs va jusqu’aux poignées des portes ; ceux qui ont l’oeil encore plus aiguisé ou sont voyants apercevront mes pendants d’oreilles en faux diamants (réplique de je ne sais plus quel grand joaillier) dont certains de mes élèves ont cru l’autre jour que c’étaient des vrais parce qu’il faut croire que je n’ai pas une tête à porter du toc, et que de toute façon ils m’ont demandé si mon mari était milliardaire — oui oui, carrément. Call me Jennifer Hart (but where’s Jonathan ?) (je vous préviens que cette running joke va rester).

2 comments on “Où votre Irrégulière préférée réalise l’un de ses fantasmes et se transforme en blogueuse mode

%d blogueurs aiment cette page :