Le prix du péché

Il la tuerait, un jour. Et le pire, c’était peut-être qu’elle n’attendait que ça. Mourir d’aimer était beau.

N’est-ce pas ?

L’autre jour, Syl a parlé de ce petit roman, qu’elle a inscrit dans le challenge amoureux, catégorie « histoire d’amour fantastico-ésotérique ». Comme j’étais bien curieuse et intriguée, elle a eu la gentillesse de me le prêter.

Emma est amoureuse de Corentin. Très, très, très amoureuse. Mais celui-ci a un comportement étrange avec elle : tantôt il veut bien être avec elle, tantôt il la rejette avec froideur, ce qui rend la jeune femme très malheureuse. Jusque-là néanmoins, rien de bien étrange, le comportement masculin étant souvent, de toute manière, bien incompréhensible. Jusqu’au jour où arrive Emily, qui se comporte avec Emma comme si elle la connaissait intimement, ce qui n’est pas le cas, et qui semble bien agressive avec Corentin. Poussée par la curiosité, Emma écoute leur conversation, et ce qu’elle entend la laisse perplexe : il est question d’anges et de démons, de punition et de malédiction, et en entretenant une relation avec elle, Corentin la mettrait en danger…

Mon avis sur ce petit roman, qui est le premier de Sylvie Lyonnet et qu’elle a écrit alors qu’elle n’avait pas 18 ans, est un peu embrouillé. Disons que j’ai bien aimé l’idée de départ, qui est finalement qu’au Paradis, on doit sacrément s’ennuyer s’il est bien tel que nous le présente le christianisme : pas de souffrance certes, mais pas non plus de plaisir, d’émotions. Bien. J’ai aimé aussi que l’amour y soit vu comme une chose essentielle, plus forte que tout le reste. Mais j’ai trouvé cela bien maladroit dans l’ensemble (ce qui est somme toute normal vu l’âge de l’auteur). Alors déjà, elle se fonde sur le concept d’âmes jumelles, mais d’une manière peu convaincante : je vous ai déjà expliqué la différence entre âmes-soeurs et âmes-jumelles donc je ne vous referai pas le cours théorique ; ici certaines choses sont bien comprises, comme la douleur, indicible, de la séparation, mais dans le roman les âmes jumelles sont de même sexe, ce qui me gêne beaucoup, à vrai dire. Mais alors surtout, ce qui m’a ennuyée, c’est la manière dont agissent les anges, et notamment les chefs, qui ressemblent plus à des parrains de la mafia (vraiment !) qu’à des chérubins ailés, et franchement, ça en devient burlesque. Certaines choses sont un peu expédiées et confuses (j’avoue que je n’ai toujours pas compris les tenants et aboutissants de la ruse finale d’Emily). Donc au final, je dirai que c’est une lecture agréable pour se détendre, et que l’auteur a un talent réel et qu’elle a sans doute un bel avenir dans le genre car son imagination est grande, mais elle doit encore « mûrir » certaines choses…

L’avis de Syl (merci !!!!)

Le prix du péché

Elodie LYONNET

Société des écrivains, 2011

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.