Il y a bien des histoires de robes dans les contes de fées : robes couleurs du temps ; robes couleur de lune. La haute couture française ne l’a jamais oublié. Et n’est-il pas naturel que ses ouvrières aient des doigts de fées pour réaliser des inventions féerique ? C’est grâce à leur ambition, à leur sensibilité, à leur courage que nous réalisons nos rêves.

L’autre jour, en faisant du rangement dans mes livres sur la mode (plus exactement en cherchant à trouver de la place pour caser les nouveaux venus), je suis retombée sur deux ouvrages de Louise de Vilmorin. Le premier, comme son titre l’indique, est une sélection d’articles parus dans divers magazines, et classés en quatre inspirations : Paris, la chevelure, la parure et l’élégance.

Me replonger dans ce petit volume a été un vrai plaisir. Malgré un petit côté désuet sur certains points, les réflexions de Louise de Vilmorin sont dans l’ensemble d’une modernité étonnante, et pour tout dire également très baudelairienne. Elle parvient, sur un sujet que l’on tend à considérer comme frivole, à proposer une véritable « philosophie de l’apparence » pas si superficielle que ça. Elle réhabilite ainsi la coquetterie, qui passe souvent pour un défaut, en la transfigurant en inquiétude existentielle, celle d’être en adéquation avec soi : « mal habillée, mal chapeauté une femme est prisonnière, contrainte, masquée. Vêtue selon son caractère, elle rayonne. ». L’élégance est donc finalement la marque d’une parfaite connaissance de soi : « l’élégance réside en cette harmonie entre la mode instinctive et celle que, de saison en saison, nous proposent les couturiers ». Aussi n’hésite-t-elle pas à convoquer de grands écrivains pour soutenir son propos : Baudelaire, bien sûr, et d’autres, qu’elle rallie à sa cause grâce à son sens de la formule particulièrement percutant : « Madame Bovary est morte de ne pouvoir s’habiller à Paris ». Elle fait preuve également d’un très grand talent de conteuse, notamment dans son article « la chevelure ».

Bref, cet ouvrage est un véritable petit bijou que je recommande chaudement à toutes les fashion-addicts qui y trouveront matière à réflexion, et aux autres aussi d’ailleurs !

Lundi prochain, je vous présenterai le deuxième ouvrage exhumé de mes archives modesques !

Articles de Mode

Louise DE VILMORIN

Le Promeneur, Gallimard, 2000

logo readmeimfashion

 

0 comments on “Articles de mode

Un petit mot ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :