Fantasmes couture : les robes qui ont changé la face du monde

En faisant hier un petit bilan du challenge « Read me, I’m fashion », je me suis dit que c’était l’occasion de vous montrer ce si joli livre que m’a offert Neph. Quand elle l’a vu chez son libraire, a-t-elle dit, elle a tout de suite pensé à moi, et moi j’aime qu’on pense à moi quand on voit de jolis livres sur la mode (Syl, elle, pense à moi quand elle voit des trucs coquins, c’est différent (encore que…), mais j’aime aussi). Bref.

Ce livre, édité par le magazine L’Officiel (que je lisais régulièrement à l’époque où j’avais le temps de lire tous les magazines et où ça faisait partie de mon boulot – époque bénie, donc), est une plongée au coeur des archives et de l’histoire de la mode. Ce n’est pas le texte qui importe ici, puisqu’il est réduit à la portion congrue d’un éditorial. Non, ce qui compte, ce sont les photographies (et pour une boulimique de belles images comme moi, vous imaginez le plaisir !) sélectionnées de manière à illustrer 90 ans d’archives haute-couture du magazine : des robes sublimes, parfois improbables, taillées dans des tissus rares, ayant exigé des heures et des heures d’un travail minutieux. Des robes de princesse et de grands couturiers. Le classement choisi n’est pas chronologique mais esthétique, afin de faire la part belle à la rêverie et au choc esthétique.

Inutile de vous dire que j’ai été comblée par ce livre, qui ravira comme moi les amatrices (et amateurs) de belles choses !

Merci ma Neph !

logo readmeimfashion

 

Un petit mot ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.