Elle se réfléchit dans le miroir

Les livres qui me font dire des mensonges…

Attention, cette semaine, c’est confession. Encore une fois je ne fais pas le thème de la semaine (« les livres que je voudrais pouvoir lire pour la première fois »… bonne idée mais ça ne m’inspire pas) et je plonge dans les archives pour en retirer le thème du 24 mais : « les livres sur lesquels vous avez menti », et j’ajoute « sur lesquels vous mentez » parce que oui, il m’arrive encore de mentir (enfin, là, je vais avoir du mal maintenant)…

1. Voyage au bout de la nuit de Céline. A chaque fois que l’on m’en parle, je prends un air inspiré face à un interlocuteur qui, systématiquement, dit que c’est un chef d’oeuvre, et je n’ose pas trop réagir. Donc je fais mon coming out : pour moi ce livre est une daube infâme, et Céline écrivait avec ses pieds. Voilà.

2. L’Etranger de Camus. Moins nul que le précédent, mais je trouve la réputation de ce roman très surfaite. Alors que La Peste, La Peste, ça c’est du livre.

(en revanche, je n’ai aucun scrupule à avouer que je déteste Zola, mais ça c’est parce que les universitaires pensent que soit on est balzacien, soit on est zolien, mais qu’il est difficile de vouer un culte aux deux. Donc voilà, je suis balzacienne).

3. Madame Bovary de Flaubert. Longtemps, j’ai fait croire que je l’avais lu alors que ce n’était pas le cas. Je vous rassure, je n’ai plus besoin de mentir.

4. Sa Majesté des mouches de Golding. Le pire souvenir de lecture de ma vie, en 4ème : je haïssais tellement ce roman, sa violence, que je faisais une crise d’angoisse et de larmes à chaque fois que je devais m’y mettre. Je n’ai pas du dépasser le tiers. Et pourtant j’ai eu 17 au contrôle de lecture parce que j’avais potassé les notes de ma voisine. Mme M, si vous me lisez, je suis désolée, mais vraiment, je ne pouvais pas…

5. Proust. J’ai lu le premier et si un jour j’ai une année sabbatique je m’y mettrai peut-être, mais bon, voilà quoi, c’est trop long…

6. Les Misérables de Victor Hugo. Je connais l’histoire, j’ai vu le film, mais je ne l’ai jamais lu, et à la limite je n’ai aucune intention de le faire, car mon Hugo romancier n’est pas mon préféré, et l’histoire, bof quoi. Mais bon, je fais régulièrement croire aux élèves que oui, oui, je connais. D’ailleurs, très souvent, je fais croire aux élèves que oui, oui, je connais, alors que je ne connais que de loin…

7. Un bouquin sur je ne sais plus quoi d’ailleurs prêté par un ami qui voulait absolument que je le lise alors que franchement, le sujet ne m’intéressait pas le moins du monde.

8. Sade. Je l’ai lu a 15 ans mais auprès de certaines personnes je faisais ma mijorée en disant que non non, alors là vraiment, non, je n’avais jamais lu (hein hein…)

Bon je m’arrête à 8 et c’est largement suffisant, après je vais avoir honte…

bookcase.jpg

 Sur une idée originale de The Broke and the bookish

 

0 comments on “Les livres qui me font dire des mensonges…

Un petit mot ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :