Elle lit de la philosophie

Ecrire le bonheur

Bonheur

Ainsi le bonheur implique un vécu de plénitude (le Désir accompli), et une réflexion sur sa propre existence et sa propre disponibilité. Dans leur pleine réalisation, ce vécu et cette réflexion deviennent l’intuition joyeuse d’une adhésion à soi qui se poursuit à travers le temps et qui se saisit dans chaque joie présente. 

Allez savoir pourquoi, hier, je me suis mise à réfléchir sur le bonheur. Et du coup, j’ai repris ce petit volume que j’ai découvert au début de l’année et dont je ne vous avais pas parlé, sinon à l’occasion de l’une ou l’autre des citations du jeudi. Non que j’y aie trouvé d’ailleurs des réponses à mes questions, car je crois que sur ce sujet il n’y en a pas, mais plutôt des pistes de réflexion.

Pourquoi hier ? Je me suis levée tôt (ce qui ne m’arrive absolument jamais) et d’humeur chagrine et songeuse. J’ai pris une décision qui s’imposait depuis longtemps, reste à savoir si elle pourra se concrétiser rapidement. Mais cette décision est aussi un renoncement, d’une certaine manière, même si elle m’est apparue comme une évidence. Ensuite, j’ai profité du fait que ma matinée restait à occuper (et qu’il faisait beau !) pour aller aux halles, et en revenant j’ai musardé au marché aux vieux papiers, acheté des livres, pris un coup de soleil sur les épaules, le premier de l’année (le 2 octobre, il était temps). Bref, j’ai profité de ce qui était peut-être le dernier week-end de chaleur (je sais, j’ai déjà dit ça la semaine dernière). Et pourtant, malgré le caractère agréable de ces activités, le malaise persistait. C’était bien, mais le bonheur, ce n’est pas ça… Alors je me suis replongée dans ce petit livre…

Ce livre est à la fois beau est intelligent. Dans une première partie, l’auteur expose sa conception du bonheur : c’est assez philosophiquement élevé mais reste compréhensible. Ensuite, et c’est cette partie que je préfère : un florilège de citations sur le bonheur, citations d’écrivains, de philosophes, de mystiques, calligraphiées sur certaine pages. C’est splendide. J’avoue que certaines citations me parlent, font écho en moi, d’autres beaucoup moins, mais toutes donnent à méditer, et c’est ce qui fait la richesse de ce petit ouvrage.

Après ma lecture, j’ai mangé un macaron acheté le matin. Quel rapport me direz-vous ? Et bien, finalement, à défaut d’être dans le pré, le bonheur est peut-être dans le macaron…

bonheur dans les macarons

Ecrire le Bonheur

Robert MISRAHI (texte) et Pierre BRABANT (calligraphie)

Devry, 2004

Dans la même collection existe Ecrire l’Amour que je compte bien lire sous peu, tant que je suis dans les questions existentielles…

defiserennite

 Défi Sérénité 5/5

By Allie

 

0 comments on “Ecrire le bonheur

Un petit mot ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :