Challenge amoureux/Romans

Tendre est la nuit, de Francis Scott Fitzgerald

Tendre est la nuit

Vous comprenez pourquoi personne ne peut s’offrir ce genre de robe, sauf la future reine d’une croisière autour du monde ? Vous ne comprenez pas ? Abe, voyons, réveillez-vous ! C’est une robe-roman. Ces festons, ces volants superflus, cachent un vrai roman dans leurs plis, et, au cours de la croisière autour du monde, quelqu’un finira bien par se sentir suffisamment seul pour avoir envie de le feuilleter.

Quoi de mieux, alors que le Festival bat son plein, que de se plonger avec délices dans un roman dont l’essentiel de l’intrigue se situe non loin de Cannes ? Se replonger à vrai dire : la première fois que j’ai lu ce roman, je cherchais un corpus pour ma maîtrise sur la parure féminine. Malheureusement, le roman ne convenait pas de ce point de vue, mais j’avais tout de même été subjuguée, et il y a peu, je ne sais pas pourquoi, j’ai eu envie de le retrouver.

1925. L’action commence sur la Côte d’Azur, entre Nice et Cannes. C’est à travers les yeux pleins d’amour et d’admiration d’une jeune actrice, encore une enfant, Rosemary, que nous découvrons le couple formé par Dick et Nicole Diver, ainsi que la société élégante et insouciante qui l’entoure. Un couple qui illumine tout, doté d’une aura brillante et lumineuse. Mais un couple qui cache un secret. Un couple promis à la destruction.

Comment ne pas être séduit par le charme qui se dégage de ce roman ? Il est à la fois magnifique, profond et léger, insouciant et désenchanté. Il nous promet un voyage dans le temps, dans une atmosphère de fin d’époque, de fin d’un amour. C’est beau, c’est triste, les personnages virevoltent dans le luxe et le snobisme de ceux qui ne se soucient pas du monde, jusqu’au jour où le monde les rattrape et où ils perdent leurs illusions. C’est cruel, aussi, bien sûr, de voir comme ça un couple être heureux malgré le secret qu’il cache : celui de la maladie mentale de Nicole, schizophrène, ce qui fait écho au drame que Fitzgerald lui-même vit avec Zelda. Et puis voir ce couple se déliter finalement. C’est un roman nostalgique, mélancolique, qui ne peut pas ne pas toucher et bouleverser ceux qui le lisent…

Tendre est la nuit
Francis Scott FITZGERALD

logo_challengeamoureux

Catégorie « Histoire d’amour qui finit mal »

Un petit mot ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s