Elle lit des BD

L’Orme du caucase

ormeducaucase

J’ai lu beaucoup de bien de cette BD, et ne connaissant absolument rien à la culture japonaise, tant en littérature qu’en art graphique (on a tous des lacunes), j’ai décidé de combler ce manque, en la découvrant à mon tour. D’autant que j’avais vaguement idée de pouvoir m’en servir en cours. C’est pour cela que je me suis procurée l’édition scolaire, qui ne comporte que trois nouvelles sur les huit je crois de l’édition d’origine, mais cela suffit je pense pour avoir un aperçu de l’oeuvre.

Trois nouvelles donc. Dans L’Orme du caucase, la nouvelle-titre, un couple de septuagénaires emménage dans une nouvelle maison, mais se rend compte que tous les arbres qui rendaient le jardin si séduisant ont disparu, à l’exception d’un gigantesque orme du caucase, qui ne tarde pas à leur causer des soucis avec les voisins. La Petite Fille à la poupée raconte l’histoire d’un homme qui, en visite dans une ville de province, tombe sur un article de journal annonçant l’exposition de peinture d’une jeune fille qu’il reconnaît comme la sienne, et qu’il a abandonnée de nombreuses années auparavant. Quant à Dans la forêt, elle narre l’histoire de deux jeunes enfants qui partent à la recherche de leur chien, abandonné des mois plus tôt à l’occasion d’un déménagement, et dont ils ont entendu les aboiements.

J’ai un peu de mal à savoir ce que j’ai pensé de cet album. J’ai trouvé l’ensemble très touchant et poétique, mais empreint d’une grande mélancolie et pour tout dire d’un certain désenchantement, voire de tristesse, les illustrations (magnifiques) en noir et blanc ne contrebalançant pas la trame narrative assez sombre. La première nouvelle est à part, car elle se termine sur une note positive et sur un éloge de la magie de la nature, mais pour le reste j’ai trouvé cela bien pessimiste et sombre. Je ne peux pas dire que je n’ai pas aimé, ça serait faux, mais je n’ai pas non plus été enchantée par l’univers que nous propose cet album.

L’Orme du caucase

Ryuichiro UTSUMI et Jirô TANIGUCHI

Magnard, 2010 (Casterman, 2004)

Logo BD du mercredi de Mango 1

 Les autres participants sont chez Mango

0 comments on “L’Orme du caucase

Un petit mot ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :