correspondanceamoureuse

Oh ! que les beaux esprits, comme on dit, se rencontrent, qu’est-ce que cela nous fait ? Mais ce qui est doux, vrai et charmant, c’est que les coeurs amoureux se rencontrent ! C’est que la même pensée, tendre et passionnée, soit comme un fil électrique qui joint deux âmes et les met en communication à travers la distance ! Ô divin et mystérieux rayonnement de l’amour !

Victor Hugo à Léonie Biard

Pour suivre le fil rouge de l’amour qui nous conduit depuis le début de la semaine, voici un recueil de lettres d’amour, dans une édition habillée par Nathalie Rykiel pour le Monde, dont je vous avais déjà parlé il y a longtemps. Contrairement à ce que je disais à l’époque, je n’ai pas acheté toute la collection, mais un volume par-ci par-là, notamment celui-ci, qui m’a occupée pas mal de temps car je n’ai pas voulu tout lire d’une traite, mais un petit peu de temps en temps.

Il s’agit donc d’une sélection de lettres d’amours d’une grande variété : Henri IV, Voltaire, Beaumarchais, Sade, Stendhal, Hugo, Flaubert, Gautier, Apollinaire entre autres en sont les auteurs et s’adressent à la ou les femmes aimées.

Ce recueil est vraiment prodigieux. Certaines lettres sont très belles, de vraies déclarations d’amour en bonne et due forme comme on aimerait en recevoir (j’avoue que Hugo fait très très fort dans l’expression des sentiments), d’autres sont plus… érotique voire pornographiques. Bon, en même temps une lettre c’est intime donc personne d’autre que son destinataire n’est supposé la lire, le lecteur de cet ouvrage a donc un réel rôle de voyeur et de curieux, mais c’est amusant de découvrir les auteurs sous un autre jour : Apollinaire on pouvait s’y attendre, mais Gautier utilise de ces métaphores d’une audace ahurissante dont je ne l’aurais jamais cru capable ! Bref, une jolie découverte, mais bien sûr il s’agit d’un recueil de correspondance amoureuse parmi tant d’autres, pas forcément le meilleur : quelques problèmes typographiques sont à déplorer, ça c’est pour la forme, et pour le fond certains choix auraient gagné à être autres, peut-être. Mais bon, cela reste une lecture tout à fait agréable !

Correspondances amoureuses

« Les Grands Classiques de la Littérature Libertine », Le Monde/Garnier, 2010

0 comments on “Correspondances amoureuses

Un petit mot ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :