Elle lit des BD

Mysteries – Seule contre la loi

seulecontrelaloi

Moi je l’aimais toujours… tant qu’il me restera un souffle de vie, je serai sa femme.

Seule contre la loi, dont le titre original est The Law and the Lady, est à l’origine un roman de près de 400 pages écrit par William Wilkie Collins. Je l’avais noté en prévision de le lire, parce que l’histoire m’intéressait beaucoup, mais lorsque j’ai vu qu’il en était proposé une adaptation en bande dessinée, je me suis d’abord procurée celle-là, non par paresse mais tout simplement parce que pour le moment, ma PAL roman et littérature générale déborde un peu, alors que je sèche de plus en plus pour trouver des BD. Donc voilà, pour le moment je me contente de l’adaptation.

C’est un jour pluvieux de l’automne 1875 que Valéria épouse à Londres, en petit comité, Eustace Woodville, rencontré quelques semaines auparavant. C’est un mariage d’amour, et le jeune couple a tout pour être heureux. Mais bien vite, le doute s’insinue, des zones d’ombres planent sur Eustace, à commencer par son nom.

En un mot comme en cent : j’ai adoré cette BD. Tout. Evidemment, je ne peux pas comparer avec le roman et je subodore que pour faire tenir l’intrigue originale dans un (à l’origine deux) volume de BD, il y a du y avoir des simplifications, mais franchement, tout se tient à merveille. L’histoire est racontée du point de vue de Valéria, qui est donc prête à tout pour sauver l’honneur de l’homme qu’elle aime, et qui mène donc son enquête, sans temps morts mais sans non plus d’ellipses nuisant à la compréhension. Un clin d’oeil est fait à Wilkie Collins, qui devient un personnage de l’histoire à part entière, comme parrain de Valéria. Les dessins sont absolument superbes, très travaillés et très esthétiques (les costumes en particulier sont superbes !), même si de mon point de vue les visages ne sont pas toujours très réussis. Bref, une très très belle découverte, que je vous conseille vraiment.

(Par contre ne lisez pas le dossier pédagogique. Je l’ai ouvert par hasard et suis tombée sur une horreur – oui oui, une horreur, même pas une erreur – et franchement je trouve que ça ne fait pas sérieux.

 Logo BD du mercredi de Mango 1

 Les autres participants sont chez Mango

Mysteries – Seule contre la loi

Vincent WAGNER et Roger SEITER

Magnard Casterman

0 comments on “Mysteries – Seule contre la loi

Un petit mot ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :