Les Amants papillon

Upload image

Naoko sait qu’elle ne reverra pas sa maison avant bien longtemps. L’éducation d’une jeune fille dure au moins cinq années. C’est le temps nécessaire pour connaître l’art de servir le thé, de jouer du luth ou de faire danser les éventails. Et c’est surtout le temps qu’il faut pour savoir se tenir ! Car une jeune femme du monde ne doit parler, se lever, s’asseoir, sourire, presque respirer qu’au moment opportun.

Cela ne convient pas à Naoko. Ce qu’elle aime, c’est lire, écrire des poèmes et des haikus, rire lorsqu’elle est heureuse et pleurer lorsqu’elle est malheureuse. Mais tout cela est interdit à une jeune fille convenable.

Cela faisait déjà quelques temps que j’avais très envie de découvrir le travail de Benjamin Lacombe, dont le peu que j’avais vu me séduisait beaucoup. Lorsque je suis tombée sur cet album, j’ai tout de suite pensé qu’il était pour moi : des amants, et des papillons, animal qui me fascine et qui est l’une de mes obsessions décoratives. Le hasard a d’ailleurs voulu que ce soit également un conte japonais, comme le Cendrillon dont je vous vantait les mérites la semaine dernière.

Lorsqu’elle atteint l’âge de quatorze ans, le père de Naoko décide de l’envoyer à Kyoto parfaire son éducation, afin de faire d’elle une jeune fille digne des meilleurs partis. Mais la jeune fille ne l’entend pas ainsi : les enseignements dévolus aux femmes ne lui plaisent guère. Aussi, dès qu’elle arrive en ville, elle s’habille d’un kimono subtilisé à son père, et s’inscrit dans une école pour garçons. Elle rencontre alors Kamo…

C’est une histoire très triste que celle-là, qui m’a beaucoup émue. Un beau conte d’amour et de mort, comme je les aime. Quant à l’objet livre… une fois de plus, j’ai été émerveillée. Il est de grand format, j’ai d’ailleurs été surprise en le recevant, et il ne loge absolument pas sur mes étagères, du coup je vais l’exposer comme un tableau dans ma chambre, il le mérite. Les dessins sont absolument fabuleux, très travaillés, très poétiques, totalement en accord avec ce que j’attendais. Donc encore une fois un coup de coeur, une lecture très enthousiasmante d’un album que je vous encourage à feuilleter (ou plus) si vous en avez l’occasion !

Une réponse sur « Les Amants papillon »

  1. Ping: Work Space : un coin bureau cosy et inspirant | Cultur'elle

Un petit mot ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.