Elle lit des BD

Lady Doll

Upload image

Gaja.

Tu te caches pour te protéger de la lumière. Ce monde te fait sentir ta différence et te rejette vers l’obscurité. Une obscurité effrayante, mais qui te fait moins peur si tu as tes compagnes à tes côtés : elles qui fixent sans dégoût ton visage de leurs beaux yeux de cristal. Alors l’obscurité te semble moins froide et son étreinte te protège.

J’espère que vous avez de quoi noter, car il s’agit là (encore une fois) d’un coup de coeur. De fait, je crois que je suis en train de devenir addict à la collection Blackberry des éditions Soleil, tout simplement parce que ce sont des BD que l’on dirait créées pour moi : glamour, fashion, romantiques, bref des BD pour filles. Et le fait est que si je ne lisais que peu de BD jusque-là, c’est que franchement, je me sentais assez peu concernée. Et là, en ce qui concerne cet album en particulier, le premier tome d’une série qui en comprendra deux, je suis tombée sur une pépite.

Gaja est une petite fille pas comme les autres : défigurée depuis sa naissance, elle souffre de son physique monstrueux qui l’isole des autres enfants. Son père lui-même la rejette, ayant honte d’avoir engendré une petite fille aussi laide. Ses seules compagnes, ce sont ses poupées, et en particulier Betty, son alter ego, façonnée à son image par sa maman. Car le seul être humain à pouvoir interagir avec Gaja, c’est sa maman, bien sûr. Mais malheureusement celle-ci est très malade, et son mari entend bien se débarrasser d’elle (et de la petite fille) afin d’hériter de sa fortune.

Alors que dire ? L’histoire en elle-même est très touchante, celle d’une enfant isolée par sa différence, et qui vit dans son monde intérieur, auquel nul ne peut accéder hormis sa maman. Quant aux graphismes, c’est une pure merveille : le rose domine, ce qui donne une ambiance très girly, les costumes en particuliers sont très travaillés et à couper le souffle, et pour autant ce n’est pas lisse ni aseptisé, l’univers présenté n’est pas sans me rappeler celui de Tim Burton, un peu effrayant et gothique. Bref, un coup de coeur, que je vous encourage à découvrir à votre tour, si ce n’est déjà fait !

Logo BD du mercredi de Mango 1

Les autres participants sont chez Mango

0 comments on “Lady Doll

Un petit mot ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :