Elle lit des contes Elle lit des nouvelles

L’Arche de Noël et autres contes

archedenoel.jpg

Ses histoires extraordinaires, fort connues des gouvernantes et des mères qui divertissaient leurs petits avec des aventures d’êtres surnaturels et doués de magie, se transmettaient sous la forme de minces livres illustrés dont Eliot Doe disait ne pas être l’auteur mais le modeste récipiendaire, n’ayant fait, selon ses dires – ou ceux de son éditeur – que « tendre l’oreille et recopier les souvenirs des personnages merveilleux venus le visiter dans sa cabane pour fixer par l’écriture leurs destinées exemplaires ».

Il y a de cela quelques années, j’avais lu et apprécié fortement Pardonnez nos offenses, mais je n’avais pas pris le temps de découvrir d’autres oeuvres de cet auteurs. Aussi lorsque notre chère Pimprenelle a proposé Romain Sardou comme auteur à découvrir, j’y ai vu une occasion de rattraper cette omission, et comme c’est Noël, et bien j’ai choisi un de ses recueils de contes.

Comme donc c’est un recueil qui contient plusieurs histoires, je me concentrerai sur la première, celle qui donne son titre au livre, et qui est aussi ma préférée. L’histoire est celle du petit Amory Bolton, orphelin, dont le métier est de s’occuper des abreuvoirs de Colevandish Square. Un mercredi matin, il note un manège étrange au Pougheepsie Club, dont les membres se rassemblent alors que ce n’est pas leur jour habituel. L’enfant, intrigué, rejoint son grabat sous la coupole, afin d’entendre ce qui se dit. Et l’ordre du jour est particulièrement important, puisque c’est l’histoire de noël qui est racontée, une histoire commencée il y a bien longtemps, lorsque les humains vivaient encore en harmonie avec les créatures magiques qui peuplaient la terre…

Cette lecture m’a absolument enchantée ! C’est merveilleux de poésie, on se sent comme un enfant, on a envie d’oublier tout esprit critique et de croire à toutes ces histoires, aux fées, aux lutins, aux elfes, et bien sûr au Père Noël. Et puis, comment ne pas penser à Dickens, dont la présence est très forte dans les textes. Mon seul regret, outre le fait que ce soit très court et que je l’ai donc avalé en très peu de temps, c’est que d’autres oeuvres sur ce thème étaient parues avant, et que du coup certaines petites références me manquent, mais rien de très grave, je me les réserve pour Noël prochain, et en attendant, un autre roman de Romain Sardou a déjà rejoint ma PAL !

logo-romain-sardou-logo.jpg

 Les autres participants sont chez Pimprenelle

0 comments on “L’Arche de Noël et autres contes

Un petit mot ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :