raiponce.jpg

Mais le jeune homme lui sourit avec une telle bienveillance et lui adressa des paroles si plaisantes que, très vite, ils se mirent tous deux à bavarder et à rire comme s’ils se connaissaient depuis toujours. Ils ne virent pas passer le temps et bientôt, trop tôt, le prince dut rentrer dans son palais.

Vous me connaissez maintenant : lorsqu’un samedi après-midi, en faisant mes courses, alors que mon humeur est assez chagrine, je tombe sur un album doudou permettant de retrouver les douceurs de l’enfance, l’hiver au coin du feu, j’ai du mal à résister. Donc, je n’ai pas résisté à ce joli album. Même si je n’ai pas de cheminée.

Il était une fois un couple qui avait du mal à concevoir un enfant. Un jour vient cependant où la jeune femme est enfin enceinte ; mais elle tombe malade, et pense que manger de la raiponce (une sorte de salade) qui pousse dans le jardin de la sorcière voisine la guérira. Seulement voilà : la méchante sorcière surprend le futur papa en train de lui voler ses salades, et exige en échange que la petite fille à naître lui appartienne. Petite fille qu’elle enferme dans une tour sans portes, et dont le seul accès réside dans la natte de Raiponce, puisque c’est son nom, qui sert de corde…

Bon, la suite évidemment, puisque c’est un conte : prince charmant, mariage, vécurent heureux, beaucoup d’enfants… (mais pourquoi la vie ce n’est pas comme dans les contes ?).

Bref, l’histoire, écrite par les frères Grimm, est assez connue. C’est, comme toujours, un conte du passage de l’enfance à l’âge adulte, plein de symboles. Parlons maintenant des illustrations : elles sont absolument magnifiques, beaucoup plus classiques que celles d’Adolie Day, mais tout aussi poétiques (et, de manière générale, beaucoup plus jolies et originales que celle de la couverture). J’ai surtout aimé d’ailleurs les dessins en ombres chinoises, ourlés de rose et de mauve, totalement girly. Quant aux costumes, et en particulier la robe de mariée : et bien c’est simple, je veux la même !

En conclusion, si vous avez dans votre entourage une petite fille pour laquelle il vous manque un cadeau à mettre sous le sapin samedi, c’est parfait !

Par curiosité, après la lecture de cet album, je suis allée voir la bande annonce du film de Disney, et là je n’ai pas du tout accroché : je suis nostalgique des beaux dessins animés d’antan, faits à la main, donc j’ai beaucoup de mal avec l’animation numérique sauf quand c’est fait par Tim Burton. Et puis il paraît que c’est très drôle, mais moi, le Prince qui pénètre dans la tour pour voler la brosse à cheveux en or de la princesse, j’avoue que j’ai un peu du mal. Mais bon pour les enfants, c’est sans doute très bien !

0 comments on “Raiponce

Un petit mot ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :