lifestyle

La Parisienne, d’Ines de la Fressange

parisienne

Quels sont les secrets du chic de la Parisienne ?

Je commençais un peu à désespérer d’avoir un jour ce livre entre les mains. Ne m’étant pas précipitée dessus le jour de sa sortie, j’ai attendu d’avoir une commande à faire, et j’ai mal fait car en quinze jours il était déjà en rupture de stock et atteignait des sommes indécentes sur le marché de l’occasion. Vous imaginez mon dépit de ne pas pouvoir vous présenter ce livre qui, a mon sens, correspond à la perfection à l’esprit de mon blog. Mais, fort heureusement, il y a eu un reprint et hier, en rentrant du travail, j’ai eu la joie de le trouver dans ma boîte au lettre et j’ai pu le savourer à loisir durant l’après-midi, ce qui m’a permis de me remettre d’une matinée épuisante.

Déjà, l’objet en lui même est esthétiquement une réussite : chic et sobre, avec une couverture en imitation cuir rouge et une écriture dorée, et une jaquette blanche illustrée d’un dessin by Inès herself. Chouette, ça donne vraiment envie d’aller plus loin. Quant au contenu, il permet d’appréhender un peu le mythe de la Parisienne, qui symbolise à l’étranger la quintessence de l’élégance et du glamour (pour tout dire, j’ai pensé un temps faire ma thèse sur ce sujet, et il n’est pas exclu que j’écrive un jour un article sur la question !), par quelqu’un qui symbolise la quintessence de l’élégance et du glamour (pour avoir eu l’occasion de rencontrer Ines de la Fressange, je vous assure qu’elle dégage un truc, qu’elle a un charisme proprement hallucinant). Evidemment, il ne s’agit pas d’une analyse, mais bien d’une sorte de guide du style, bourré d’astuces mode, déco, beauté, d’adresses à découvrir, ainsi que de magnifiques photos de Nine, la fille d’Ines de la Fressange, absolument sublime !

Un livre donc que toute fashionista qui se respecte se doit de posséder dans sa bibliothèque au rayon fashion-books, même si en réalité le secret des secrets, en l’occurrence, est de trouver son propre style et non de suivre aveuglément la mode. Que l’on soit Parisienne ou non, d’ailleurs, car il s’agit d’un art de vivre, d’être, et non d’une situation géographique !

Et si le sujet vous intéresse, vous pouvez aussi vous plonger non seulement dans Les Parisiennes de Kiraz mais aussi dans un petit guide plus succinct et moins cher (mais évidemment moins fourni), Comment devenir une vraie Parisienne d’Hélène et Irène Lurçat, aux éditions Parigramme

La Parisienne
Ines de la FRESSANGE
Flammarion, 2010

(4 commentaires)

Un petit mot ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s