Elle lit des romans

Les âmes brûlées

amesbruleees

Tu es mienne, je suis tien : tu peux en être sûre. Tu es enfermée dans mon coeur, la clé a été jetée : à l’intérieur tu resteras toujours.

C’est un roman sur lequel j’avais lu beaucoup de commentaires élogieux ici ou là, et dont le résumé m’attirait irrésistiblement : une histoire d’amour mystico-ésotérique, vous vous doutez bien que je ne pouvais pas la laisser passer, et donc très vite ce livre s’est invité chez moi, et comme Stephie l’avait aussi dans sa PAL (depuis très longtemps…) nous avons décidé d’en faire une lecture commune.

Tout commence par un accident de voiture. Drogué et ivre, le narrateur, un acteur porno, perd le contrôle de son véhicule, qui prend feu au fond d’un ravin. Il se retrouve alors au service des grands brûlés, d’abord entre la vie et la mort, puis dans un état qu’il juge bien pire que la mort, subissant des traitements très douloureux, et ayant perdu un objet essentiel à sa virilité, si vous voyez ce que je veux dire. Alors qu’il a mis au point un suicide parfait pour le jour où enfin il sortira de cet enfer, surgit dans sa vie Marianne Engel. Elle lui raconte des histoires d’amour et de mort, et lui lit Dante. Surtout, elle lui révèle leur histoire, commencée au Moyen-Age dans un monastère allemand…

Alors, abstraction faite de certaines scènes plutôt gore au début, ce roman se lit d’une traite. Il a beaucoup de qualités : du mystère, beaucoup d’humour, une grande dose d’érudition et d’intertextualité, une atmosphère mystique, et un thème qui me transporte : le pouvoir rédempteur de l’amour absolu. J’ai donc été transportée… jusqu’au dernier chapitre ! Car, oui, je l’avoue, la fin m’a profondément déçue (je ne spoile pas, mais ceux qui l’ont lu comprendront). Certes, elle épouse une certaine logique, mais justement, c’est cette logique qui me déplaît fortement… mais bon, globalement, je peux quand même dire que c’est une lecture que j’ai beaucoup appréciée, et que je conseille vivement, d’autant qu’elle m’a donné envie de me plonger dans la Divine Comédie !

Allons voir maintenant ce qu’en a pensé Stephie

0 comments on “Les âmes brûlées

Un petit mot ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :