Je vous expliquais l’autre jour combien il m’arrivait de m’agacer devant les préjugés qui voulaient qu’une fille soit ou belle ou intelligente, ou passionnée de mode ou intellectuelle, et nous étions tombé d’accord sur le fait que c’était totalement stupide de mettre de la sorte les gens dans des cases. Allons plus loin. Le fait est que oui, j’aime m’habiller, me maquiller, me parer de bijoux, faire les boutiques. Mais j’aime aussi travailler sur la mode et le vêtement, réfléchir, écrire et lire sur ces sujets, car la parure constitue pour moi un objet de recherche et de réflexion. La preuve, à plusieurs reprises j’ai proposé ici des ouvrages traitant de ce sujet (bon, ces chroniques n’ont globalement pas suscité une masse de commentaires, mais passons). La preuve encore, la parure a été l’objet central de mes recherches universitaires en maîtrise et en DEA (oui, je suis vieille et c’est comme ça qu’on appelait les Master 1 et 2 à l’époque), et un objet essentiel de mes recherches de thèse. J’ai participé à plusieurs colloques sur ces questions.

De fait, la parure est un objet culturel à part entière, un objet artistique. Le vêtement peut tout à fait être considéré comme une oeuvre d’art, il a sa place dans les musées en général (quelles délicieuses heures j’ai pu passer dans le département mode du British Museum et du V&A Museum, à Londres), et certains lui sont entièrement consacrés dans les plus grandes villes. Le défilé de mode lui-même peut-être considéré comme un spectacle se rapprochant du théâtre ou de l’opéra. La mode et les arts comme la littérature et la peinture s’influencent l’un l’autre : des grands écrivains comme Balzac, Proust, Mallarmé, Wilde étaient des passionnés de mode et on même écrit des articles à ce sujet, quand ils ne consacraient pas de longues pages à décrire les costumes de leurs héroïnes ou de leurs héros ; Klimt et Moreau accordaient une importance capitale aux parures dans leurs tableaux ; Yves Saint-Laurent, collectionneur, s’inspirait de grands artistes comme Mondrian pour créer, et très récemment Christian Lacroix s’est vu proposer d’illustrer neuf ouvrages publiés au livre de poche (je lorgne sur le coffret collector), après avoir illustré l’édition anniversaire du dictionnaire Larousse (que je possède bien évidemment) ! Les objets de mode se collectionnent, et certains atteignent des sommes astronomiques lors des ventes aux enchères.

Aussi la mode, la parure peuvent-elles apparaître comme un objet de recherche à part entière, et même donner naissance à une discipline que l’on appellera « fashionology » ou « modologie ». Des psychanalystes, des sémiologues et sémioticiens (pensons à Barthes, auteur du Système de la mode mais aussi de nombreux articles sur la question ; pensons aussi à Greimas, et à nombre d’autres), des sociologues, des anthropologues et ethnologues, des philosophes, des historiens… bref, de nombreux chercheurs, et non des moindres se sont intéressés à ce sujet. Des cours existent, ainsi que des revues scientifiques… bref, la mode n’est pas réservée aux écervelés !

J’ai donc décidé de vous proposer un petit défi : « Read me, I’m fashion ». Il s’agit de lire des livres (le nombre que vous souhaitez, quand vous le souhaitez) qui ont un rapport avec la mode, que ce soit des romans où l’auteur décrit avec soin les costumes de ses personnages, des beaux livres sur la mode et le costume, des essais… bref, vous êtes vraiment libres de choisir ce qui vous intéresse ! Je ferai un petit billet récapitulatif de temps en temps (ça dépendra du succès de l’opération), j’espère que vous m’étonnerez et me proposerez des ouvrages que je ne connais pas !

J’ai fait un petit logo (pas super réussi au niveau de l’escarpin, mais je fais ce que je peux, et je peux peu en matière de graphisme…) :

logo_readmeimfashion.jpg

1 comment on “De la mode comme objet culturel…

  1. Ping : Sous le charme de Lillian Dawes « Cultur'elle

Un petit mot ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :