Elle se réfléchit dans le miroir

Pourquoi écrire ? Pourquoi lire ?

J’en reviens à la citation de jeudi où je livrais à votre réflexion cette phrase de Fernando Pessoa : « La littérature est une preuve que la vie ne suffit pas ». Phrase ô combien intéressante, qui pourrait donner matière à de longues dissertations. Mais au final, je crois que je suis plutôt d’accord avec Pessoa.

En fait, cette citation m’est revenue en mémoire cette semaine à l’occasion de la lecture d’un article, dans lequel Frédéric Beigbeder répond à la question que pose Charles Dantzig dans son essai : Pourquoi lire ? Et il répond (entre autres, mais je vous encourage à lire l’intégralité de l’article) qu’il lit « parce que la vie ne [lui] suffit pas ». Jolie réponse, mais pour moi il est dommage que du coup la citation de Pessoa perde ici la moitié de sa signification. Parce que la littérature, c’est lire, mais c’est aussi écrire.

Lire… oui, je peux dire que je lis parce que la vie ne suffit pas. Et d’ailleurs, vous l’avez remarqué, la lecture m’entraîne souvent sur les sentiers de réflexions beaucoup plus personnelles et en même temps générales sur la vie, et il m’arrive régulièrement de dire que tel ou tel livre amène à se poser de bonnes questions. Parce que la lecture fait écho en nous, il me semble, elle donne des clés et permet d’envisager sa propre existence d’un oeil neuf. Parce que, donc, la vie semble difficilement se suffire à elle-même…

Mais pas seulement la lecture. L’écriture aussi. Alors je sais, tout le monde n’écrit pas, mais moi je le fais depuis quelques temps et j’y trouve un réel plaisir et surtout une réelle plénitude, justement parce qu’écrire me permet de donner à la vie (à ma vie, puisque c’est elle qui me sert de base) une cohérence qu’elle n’a pas. Là encore, la vie ne suffit pas, et la littérature lui apporte un supplément de sens. Cela me fait penser à la citation de Gracq dans En lisant, en écrivant : « la littérature va du moi confus et aphasique au moi informé par l’intermédiaire des mots ». On ne pourrait mieux le dire.

Mais les deux sont consubstantiels : la lecture nourrit l’imagination et l’écriture en fournissant des pistes à creuser, des interrogations à poser, des réflexions à mener. Mais, inversement, j’ai le sentiment que depuis que j’écris, je lis aussi différemment…

0 comments on “Pourquoi écrire ? Pourquoi lire ?

Un petit mot ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :