Que lire dans son bain ?

liredanssonbain.jpg

Les mauvais jours arrivent à grands pas, et avec eux, l’un des rares plaisirs des températures indécemment froides : le bon bain chaud. Alors je sais, certaines personnes prennent aussi des bains en été, mais moi je ne conçois cette activité que lorsque je suis frigorifiée (ce qui n’est pas très difficile : à moins de vingt degrés, je grelotte). Je me plonge alors avec délices dans l’eau bien chaude et parfumée, des bougies allumées autour de moi pour une ambiance zen, un bon verre de vin blanc, un coussin gonflable pour être confortablement installée, et quelque chose à lire. Et là se pose donc la question cruciale : que lire dans son bain ? (la question est adaptable, on peut aussi se demander que lire aux toilettes, la problématique est un peu la même mais en nettement moins glamour, ce qui ne conviendrait pas à l’esprit chic du blog !).

Certains répondront avec assurance : un magazine de filles. Je suis globalement d’accord, mais les magazines ne sont pas toujours pratiques, au vu de leur format. ELLE par exemple, il faut soit le tenir à bout de bras, et ce n’est pas confortable, soit il trempe dans l’eau. Mais je reviendrai plus loin sur ce qu’on ne peut pas lire.

Que lire alors ? Le principe, c’est qu’il faut quelque chose de plutôt court, qui se laisse facilement abandonner. Des recueils de nouvelles par exemple, de la poésie, ou de la correspondance (amoureuse de préférence, ça correspond mieux à l’ambiance ; pas la vôtre bien sûr, ce serait dommage de perdre une lettre de l’aimé en la faisant tomber dans l’eau). Autre piste, celle de la philosophie, dans la mesure où le bain, propice à la détente, favorise la méditation : je propose, par exemple, La Voix de l’éternelle sagesse de Khalil Gibran ou Le Manuel du guerrier de Lumière de Paulo Coelho. Par contre, je déconseille assez fortement Nietzsche…

Que ne pas lire, alors ? Bon déjà je pense que les Pléiade sont assez contre-indiquées : de fait, dans un bain, il vaut mieux lire des livres de poche, car on n’est jamais à l’abri d’un accident par noyade. Pour la même raison, je pense que les beaux livres d’art n’ont guère leur place dans une baignoire (comme nous le verrons prochainement, leur place à eux est sur la table basse…), à cause de leur fragilité mais aussi de leur format quelque peu encombrant. Je déconseille aussi les pavés et les livres demandant une attention soutenue (encore que, lire les soliloques d’Ariane dans son bain lorsqu’on est soi-même dans son bain, ça peut être amusant).

Bien sûr, on peut aussi ne rien lire du tout et laisser vagabonder son esprit au fil de l’eau. Personnellement, j’ai du mal, mais après tout, pourquoi pas ?

 

Un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.