Elle est une (vraie) fille Elle lit des beaux livres

Les femmes qui aiment sont dangereuses…

femmesquiaiment.jpg

En tout cas, c’est l’idée ancrée dans l’inconscient masculin : la femme qui aime, c’est la femme dangereuse, à fuir absolument car ravie à elle-même et capable de toutes les audaces.

C’est un magnifique livre que nous proposent ici Laure Adler et Elisa Lécosse. Un vrai « livre de table basse » à exposer aux regards et à proposer à la découverte de nos invités. Un livre à offrir, aussi. Une magnifique promenade à travers l’histoire des arts, qui « nous convie à voir les différentes métamorphoses des femmes amoureuses représentées par des femmes et des hommes qui, tous, renvoient à l’opacité du secret le mieux gardé du monde : comment emprisonner, à jamais, pour soi, ce vertige que provoque l’Amour ? ». Une promenade peuplée de femmes mythiques et réelles qui ont toutes en commun d’être de grandes amoureuses. Les modèles, que sont Innana, Vénus ou Psyché. Les « séductrices et ensorceleuses », Eve, Circé , Salomé ou encore Calypso. Les transgressives, Sapho, Omphale, Armide. Les femmes liées au pouvoir, Hélène de Troie, Judith, Esther, Cléopâtre bien sûr, ou encore Wallis Simpson. Enfin, celles qui peuvent incarner l’éternel féminin, à la fois muses, victimes et femmes fatales : Héloïse, Juliette Drouet, « victime consentante d’un destin tout entier consacré à l’homme qu’elle adorait », Camille Claudel, Frida Kahlo, Marilyn Monroe…

La richesse des images n’a ici d’égale que la profondeur des textes : les oeuvres sont analysées avec une grande finesse, et donnent à rêver sur ces destins féminins souvent tragiques. Bien sûr il a fallu faire des choix, et certaines figures marquantes sont absentes : La Reine de Saba, pour ne citer qu’elle. Mais si on avait voulu toutes les présenter, il aurait fallu plusieurs volumes. En tout cas, je suis heureuse de cette lecture, qui m’a entraînée sur des sentiers encore inexplorés de moi, m’a permis de découvrir des oeuvres et des artistes et des personnages que je ne connaissais pas,  et a éclairé d’un jour nouveau des oeuvres que je connaissais. Un véritable coup de coeur !

 

0 comments on “Les femmes qui aiment sont dangereuses…

Un petit mot ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :