juillet.jpg

L’amour est là, dans ses bras, arrivé à bon port, éphémère comme l’être humain qu’il est, incomplet, imparfait parce que voué à l’extinction, la disparition, comme lui. La seule éternité semble bien être ce cri inépuisable, cette constante exigence d’amour qu’il croyait bien pourtant avoir étouffé au fond de lui.

Lorsque Lili a parlé de ce livre il y a quelques temps, j’ai tout de suite noté la référence et me le suis procuré rapidement, tant l’histoire m’attirait. Et de fait, ce roman a tout pour me plaire : une histoire d’amour passionnelle et passionnée, interdite, risquée. Une plongée au coeur de l’âme humaine et de ses tourments, qui prouve encore une fois, si besoin était, que l’amour n’a rien de raisonnable.

Simon aime Catherine, Catherine aime Simon. Cet amour est profond, total, absolu, bien que non vécu : chacun aime en silence. Mais voilà : Catherine est mariée à David, le fils de Simon, et ils ont ensemble un petit garçon. Catherine et David n’ont pas fait l’amour depuis deux ans, depuis ce jour de juillet où Catherine a révélé sa grossesse. Les fils de la tragédie sont noués : les personnages se retrouvent à la campagne pour préparer le repas d’anniversaire de Charlotte, mère de David et femme de Simon. La chaleur est torride, les sentiments, les passions sont exarcerbés, les caractères se révèlent. Tout bascule alors en cette journée de juillet…

L’histoire est très belle, les sentiments sont parfaitement analysés. Mais pour une raison que j’ignore, je n’ai pas réussi à entrer pleinement dedans. Je pense que c’est ma faute, j’ai été gênée par l’atmosphère québecquoise et ma lecture achoppait sur certaines expressions et tournures de phrases, notamment dans les dialogues, et du coup je n’ai pas été transportée. C’est dommage…

 

1 comment on “Juillet

  1. Ping : Quelques adieux « Cultur'elle

Un petit mot ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :